L'empreinte Circular Clothing

Zoom sur l’empreinte carbone de l’industrie de la mode

La mode, c'est aussi être conscient de l'impact social et environnemental des vêtements et accessoires que l'on porte.

110 kilos de matières premières nécessaires pour la production d’un manteau , 75 kilos pour une robe en viscose. 

7 500 litres d’eau nécessaires pour la production un jean, 10 000 litres d'eau pour un manteau. 

Pour produire une chemise en coton (environ 300 grammes), il faut d'extraire 79 fois son poids en matières premières.

Nos vêtements ont un bilan environnemental plus large qu'on ne le pense.

Les raisons de changer notre manière de consommer la mode sont évidentes et essentielles pour l’avenir de notre planète. Si l’industrie de la mode ne change pas significativement la manière de produire et de recycler les vêtements, son empreinte carbone ne pourra pas être réduite sans une baisse de la consommation.

En plus de consommer de grandes quantités d'eau, le secteur de la mode puise dans de nombreuses autres ressources : production de la matière première textile, électricité consommée pendant la mise en forme, vapeur consommée pendant la mise en forme, transport aérien, transport par camion puis enfin l’utilisation et l’entretien du vêtement.

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié un rapport complet en septembre 2018 sur l’impact de chaque article d’habillement et chaussures. Le rapport mesure ce qu’il appelle « le sac à dos écologique » de notre habillement et de nos chaussures, autrement dit identifier et quantifier tous les matériaux nécessaires lors du cycle de vie de ces produits.  

L’impact Circular Clothing Paris

Dans ce contexte de prise de conscience et de volonté de favoriser la consommation circulaire dans l’optique de préserver notre planète de la surconsommation et la surexploitation, l'éthique du concept Circular Clothing Paris est basée sur la réduction des déchets textiles par le biais de la consommation seconde main. Nous travaillons pour vous offrir une collection complète de vêtement de seconde main constituée de pièces de designers, de marques contemporaines, et d'articles vintages, dénichés auprès des meilleurs vendeurs et friperies parisiennes pour favoriser une mode circulaire et responsable.

 

 

Puisque ce qui ne peut pas être mesuré ne pas peut pas être proprement évalué, voici la table d'impact des litres d’eau préservés grâce à l'achat de vêtements et accessoires de seconde main.

 

Robe

10 000 L

Combinaison

10 000 L

Ensemble

10 000 L

Manteau

10 000 L

Veste 

7 000 L

Jean 

7 000 L

Pantalon 

7 000 L

Chaussures 

4 500 L

Short

3 500 L

Jupe

3 500 L

Maille & Chemise

3 000 L

Top & T-shirt 

2 000 L

Sac

2 000 L

Bijou

1 000 L

Ceinture

1 000 L